” Au milieu des remous et des orages…

” Au milieu des remous et des orages…

Au milieu des remous et des orages, un petit bateau hisse le pavillon de la lecture…

Arrivé à la fin de cette 12ème édition, le Roman des Romands se rend compte que parmi tous les festivals annulés et les manifestations virtualisées, il a pu poursuivre son projet pédagogique et littéraire jusqu’au bout – et cela déjà constitue un exploit !

Avril-juin 2020 : alors qu’on redoutait une sorte de silence autour de la 12ème sélection, une inertie des enseignants fatigués par l’enseignement à distance et des élèves dispersés un à un dans leur chambre, voici que les maîtres et leurs classes se sont inscrits ! Le vent se lève…

Septembre- décembre 2020 : alors qu’on pensait que les rencontres devraient être transformées en fades dialogues via les écrans, voici que tous les auteurs ont pris leurs tickets de train, et ont sillonné la Suisse, de Porrentruy à Bellinzona, d’Yverdon à Wattwil – pour aller discuter, pour de vrai, avec les quelque 450 élèves du grand jury ! Et cela vaut le meilleur courant de navigation…

Janvier 2021
 : alors que nous souhaitions débattre et voter «ensemble» à Lausanne, et que nous rêvions d’inviter tous les acteurs à la remise du prix offert par la Fondation Minkoff, à une belle fête au théâtre AmStramGram, voici que les prescriptions fédérales ressortent les pleksiglass, les cordons sanitaires, les chiffres imparables. Qui nous rendra la longue vue ?

Que faire ? Que devenir ? Nous sommes tellement déçus de ne pas vous accueillir dans la grande salle de ASG ; les bruits, les bavardages dans les rangs, les éclats de rire, les éloges la voix tremblante, les silences, les applaudissements d’une salle remplie de lecteurs qui fêtent leur roman, le discours un peu décousu mais si authentique du lauréat : tout cela nous manque – mais nous ne tenons pas à le singer dans une visio-télé-multi-pseudo-cérémonie ! tous ces discours masqués qui flottent dans le vide ! tous ces roulements de tambours ou cris de foule pré-enregistrés ! Nous avons préféré faire comme nous le faisons depuis longtemps : reprendre les rames, les simples rames de notre petite embarcation, et faire lire ou entendre tout simplement ce qui a été échangé pendant 8 mois, tout ceci devenant un murmure dans nos voiles. J’espère que cette brise ira jusqu’à vous

Le RdR ne peut plus vous inviter à fêter le roman lauréat à Genève en ce jour, mais son navire, tapissé de tous les mails reçus pour transmettre la voix des classes, chargé des messages des auteurs qui se sont enregistrés pour vous dire ce qu’ils doivent à cette expérience, et repeint aux couleurs de toutes les couvertures des 6 beaux textes qui auront invité leurs lecteurs au cœur d’histoires et de réflexions nouvelles, ce petit navire, qui ne pèse sans doute pas bien lourd à côté des cargos ou paquebots officiels est toujours sur les flots ! Voyez ici, naviguant avec nous sur le site, ce que les voyageurs de cette 12ème édition vous offrent, en témoignage de leur expérience sans équivalent pour cette traversée ! Cliquons de-ci, de-là, tangage et roulis au milieu des 22 classes de cette belle édition.

Quel bel exploit nous aurons accompli grâce à tous ceux qui nous soutiennent : membres qui participent en versant leur cotisation, institutions et fondations qui font confiance à notre travail, grâce à la Fondation Minkoff qui remet les 15’000 francs du prix, grâce aux maîtres qui n’ont pas craint les surprises de mauvais temps, leurs élèves qui auront découvert des rivages parfois bien éloignés des enseignements traditionnels, des auteurs qui ont permis cette navigation en pays montagneux (sic), et surtout grâce à la ténacité des comités de lecture et d’organisation qui continuent de se relayer de quart en quart, de monter et baisser les voiles, et de faire le dos rond quand les lames et remous de mauvaises nouvelles risque de nous submerger !

Je souhaite que les institutions puissent se rendre compte qu’avec nos faibles moyens, mais une conviction qui dépasse les découragements périodiques, nous parvenons à voguer toujours (à divaguer aussi, j’espère !), et que là où notre bateau navigue, flotte toujours très haut le pavillon de la lecture !

Notre 12ème course s’achève au milieu d’un port de prescriptions, de lois, de distanciation physique, mais notre navire n’est pas ensablé… On sent déjà quelques frissons dans les voiles – et une très forte envie de repartir !

Qui sera sur le pont pour la 13ème édition ? qui aura le cran de reprendre la mer ? quels textes emporterons-nous avec nous ? sur quels rivages les auteurs rencontreront-ils les nouvelles classes ? vous le saurez dès avril 2021 !

Préparez votre pavillon : inventez ses couleurs, imaginez des motifs et venez l’accrocher à notre mât ! Fabienne Althaus Humerose, janvier 2021

Avec le comité d’organisation de la 12ème édition : Antilla Ambs, Olivier Adler, David et Sandra Burkhard, Maxime Pégatoquet
Et le comité de lecture de la 12ème édition : Dominique Bressoud, Geneviève Bridel, Jean Cornu, Ludivine Jaquiery, Thibaud Martinetti, Thierry Raboud, Anne Zanoni

Au milieu des remous et des orages