Nétonon Noël Ndjékéry

NNN est né en 1956 à Moundou au Tchad. Sa carrière d’auteur débute avec une première nouvelle publiée par Radio-France Internationale. Depuis, il habite sur les rives du Léman, en Suisse. Dans ses écrits, Nétonon Noël Ndjékéry flirte autant avec la nouvelle, le théâtre qu’avec le roman.
A ce jour, il est l’auteur de trois romans : Sang de kola (1999, l’Harmattan), Chroniques tchadiennes (2008, In Folio) et Mosso (2011, In Folio). En 2014, il publie un recueil de nouvelles La minute mongole aux éditions de la Cheminante. En 2017, il reçoit le Grand Prix Littéraire National du Tchad pour l’ensemble de son œuvre.

Nétonon Noël Ndjékéry a eu 17 ans en 1973.

livre(s) sélectionné(s)

édition 2020 – 2021

Au petit bonheur la brousse

paru aux éditions Hélice Helas, 2019, 448 pages

Bendiman, 15 ans, Tchadien né à Genève, doit suivre ses parents, employés de l’ambassade, lorsqu’ils sont rappelés dans leur pays d’origine. Et cet adolescent, qui menait une vie heureuse entre ses parents et sa marraine genevoise avec les Alpes et le Jet d’Eau pour horizon, se trouve en un instant confronté à une réalité terrible lorsque ses géniteurs sont embarqués pour « raison d’état » juste après l’atterrissage au Tchad, sans qu’aucune explication n’en soit donnée. Bendiman, à l’intelligence aiguë et doté d’un sens de la justice inaltérable, avec pour seule aide celle de son oncle Prosper, va employer toutes ses forces pour les retrouver et les délivrer. Candide que rien n’arrête, il saura s’adapter au milieu des siens qui l’appellent Bounty, le « négropolitain » ou « mini Tell », ce dernier surnom attribué parce qu’il s’identifie à son héros, Guillaume Tell, dans les mauvais moments. Mais s’engager dans les troupes des rebelles, dans un pays où les superstitions règnent en toute puissance (on le croit protégé par « l'esprit de Genève ») ne se fera pas sans perdre ses espoirs et son innocence. Pourtant plein d’humour, malicieux, ce roman initiatique est aussi une satire politique à l’écriture magnifique. L’auteur nous embarque dans une épopée baroque, nous laissant espérer que « Post tenebras lux »..

Dominique Bressoud

les inédits

édition 2020 – 2021

Deux mots de trop

Le rétroviseur m’apprend aujourd’hui que j’ai obtenu un bilan en demi-teinte. Je suis reconnu comme écrivain, sans plus ni moins.

Quand j'avais dix-sept ans